ANM - Association nationale des médiateurs



Le confinement a du bon, profitons-en !

20 avril 2020

Chèr·es adhérent·es, chèr·es collègues,

D'abord, et avant tout, portez-vous bien, protégez-vous, protégez les autres !

Le nouveau quotidien nous apprend à mieux travailler pour vous : avec nos trois salarié·es, Thiziri Allouane pour la médiation avec les professionnel·les, Vincent, votre partenaire pour la vie de l'association et la médiation de voisinage, Tiphaine Chabert pour l'essentiel et délicat back-office, Dominique Filliatre, notre Secrétaire générale, et moi, travaillons tous les jours ensemble pour renforcer notre maison ANM.

Ce labeur de derrière la scène renforce notre professionnalisme et notre crédibilité : nouveau site fin mai, plus interactif, plus grand public – pour suivre vos recommandations au Congrès d'Angers –, nouvelle formule de la lettre bimensuelle en préparation, amélioration de nos outils administratifs et comptables, lancement au 1er mai d'une plateforme expérimentale sécurisée de médiation en ligne pour nos médiateurs volontaires…

Nous qui ne jurons que par le « présentiel », voilà que la réalité nous fait un pied-de-nez et nous oblige à imaginer un monde de relations virtuelles. Profitons en ! Nous en tirerons les conclusions quand/si la vie revient à ce qu'elle était avant le confinement !

Les réunions de Délégués régionaux, l'Assemblée générale, les Comités opérationnels toutes les deux semaines, les Bureaux et Conseils d'administration, les Commissions, bref, notre vie collective est plus dense que jamais, même si elle passe aujourd'hui par écrans interposés.

Bien à vous,

Votre Président, Didier Morfoisse

C'est le moment d'expérimenter !

27 mars 2020

Chères adhérentes, chers adhérents,

Le confinement nous amène à utiliser de plus en plus le numérique. C'est le moment de l'expérimenter pour la médiation. Certains de nos groupes d'analyse de pratiques continuent sous cette forme, pourquoi pas les médiations elles-mêmes ?

Bien sûr, à titre expérimental, en l'encadrant strictement :

  • En veillant, dans le contrat d'entrée en médiation, à inscrire une clause de confidentialité plus stricte que pour une médiation en présentiel (interdire toute copie, enregistrement)
  • En acceptant, en tant que médiateur·e qui utiliserait la médiation en ligne, de soumettre les enseignements de sa pratique au groupe d'analyse de pratiques auquel il/elle appartient
  • En utilisant les produits/plateformes existantes

Les enseignements de cette expérimentation seront partagés au cours de la réunion des Délégués régionaux le 25 juin et feront l'objet d'une communication large.

Bien à vous, prenez soin de vous et des vôtres,

Votre Président, Didier Morfoisse