Des professionnels dans
tous les domaines de compétence
au service de la médiation indépendante.

Retour d'expérience : LES ESSARTS-LE-ROI (78)

Julien LECOMTE - 19 Février 2019 - Débat organisé à la demande de la Mairie

 

Vos observations et ressentis sur la tenue du débat:

- Une participation importante de l'ordre de 120 personnes au départ, qui sont venues bien au-delà de la seule commune (celle-ci comportant environ 7000 habitants)
- Une majorité de personnes retraitées et une seule personne de moins de 30 ans ; quelques personnes portant un gilet jaune
- Beaucoup de colère, certes retenue, à accueillir, en particulier au démarrage
- Concernant la méthode proposée, j'ai suggéré au départ un travail en ateliers sur des thématiques choisies, mais l'assemblée à préféré le fonctionnement en plénière, sur des thématiques très diverses au fil des interventions
- La parole a été distribuée le plus équitablement possible, sur une durée choisie collectivement de 2 heures
- Les avis et propositions pouvaient diverger voire s'opposer (par exemple sur le travail) mais une unanimité a semblé se dégager sur la justice fiscale
- Les autres thématiques revenues fréquemment : la transition écologique, le train de vie de l’État, des élus et hauts-fonctionnaires, l'organisation territoriale et administrative, les services publics etc.
- L'assemblée à été respectueuse du cadre de médiation pour lequel j'ai demandé le consentement collectif au départ
- Au bout des deux heures, il restait environ 80 personnes


Comment avez-vous rédigé votre synthèse ?

- Vu le nombre de participant et la durée choisie de 2 heures, la méthode proposée a été celle du recueil brut des avis, doléances et propositions de chaque intervention
- Concrètement, je reformulais à voix haute les propositions, en les synthétisant et en les notant sur un tableau de papier mis à disposition par la mairie
- A chaque feuille remplie, celle-ci était détachée et affichée sur le mur, visible de tous
- Il en est ressorti 80 propositions
- Ces propositions, pouvant d'ailleurs être contradictoires entre elles, ont été reprises in extenso par la mairie et transmises telles quelles en Préfecture des Yvelines
- Une personne du CEVIPOF Sciences-Po était également présente. Elle a rédigé un compte-rendu et distribué un questionnaire en fin de débat


Quels enseignements en tirez-vous ?

- Une expérience très enrichissante, en particulier sur la dimension collective avec un groupe déjà conséquent (120 personnes environ au départ)
- J'ai mobilisé beaucoup d'énergie et de vigilance intérieure 
- Confirmation du rôle essentiel du cadre de la médiation, à faire accepter en consentement collectif (un médiateur : 0% de pouvoir et 100% d'autorité)
- Un flottement de ma part au démarrage pour le choix de la méthode. J'étais sans doute trop désireux de pratiquer le travail en ateliers thématiques. C'est le groupe qui a poussé de lui-même au choix de la plénière, puis  une personne s'est "jetée à l'eau" et la dynamique du débat s'est enclenchée


Quels conseils donneriez à vos confères animateurs de débats ?

- Ne pas arriver avec un cadre pré-défini : savoir se laisser surprendre et faire émerger clairement le choix majoritaire du mode de débat, quitte à valider ce choix par vote à main levée
- Veiller à la répartition équitable du temps de parole pour éviter que ceux qui ont "le verbe haut" ne mobilisent le débat
- Permettre aux personnes fragiles de s'exprimer au même titre que les autres et si nécessaire rappeler le cadre pour que leur parole soit écoutée avec la même attention que les autres
- Savoir se laisser porter par la dynamique propre du groupe tout en maintenant le cadre et les limites temporelles : équilibre subtil entre maîtrise et laisser-faire

 

 

Vous êtes intéressé par la médiation ?