Des professionnels dans
tous les domaines de compétence
au service de la médiation indépendante.

Retour d'expérience : St Didier Vaucluse (84)

Pascal DENORMANDIE - 1 Février 2019 - Débat organisé à la demande de Adrien MORENAS député de la 3ème circonscription du Vaucluse

 

Vos observations et ressentis sur la tenue du débat:

J’ai assisté le vendredi 1er février au 1er rassemblement local à la mairie de St DIDIER petit village de la périphérie de CARPENTRAS.
J’y suis allé initialement comme simple observateur du débat afin déjà de me rendre compte de la manière dont il avait été organisé et animé afin d’appréhender mon rôle éventuel de médiateur ou plus exactement de facilitateur des échanges.
Ayant retrouvé sur place un autre médiateur du Gemme, ancien magistrat de la Cour d’appel d’Aix-en-Provence que j’avais déjà eu l’occasion de rencontrer 
dans la perspective de l’amener à L’ANM, il m’a d’emblée suggéré de faire équipe,  lui-même ayant proposé ses services au Député.

Je vous livre mes observations à l’issue de cette rencontre qui a duré près de 3 heures :

1 –Participation : 150 personnes s’étaient inscrites à l’avance par internet et divers supports de communication, 
100 personnes supplémentaires se sont présentées au dernier moment soit environ 250 présents.

2 – Débat prévu en 2 temps
            1 – Il avait délibérément été limité pour ce soir-là à 3 sujets :
-       Le pouvoir d’achat
-       Les transports
-       Le chauffage des domiciles
étant précisé que deux autres réunions se tiendront ultérieurement afin d’aborder d’autres thématiques.

Pendant cette 1ère phase d’environ deux heures, les participants étaient répartis par groupes de 15 à 25 personnes autour d’une quinzaine de tables.
Chaque table disposait d’un modérateur désigné au départ pour faciliter les échanges à charge de chaque groupe de désigner un « rapporteur » pour rendre compte à l’ensemble de la salle des travaux de chaque table.

            2 – Après les rapports un 2ème temps d’une heure avait été prévu ensuite pour les participants souhaitant poser des questions au député 
qui s’était engagé à y répondre.

REMARQUES GENERALES 

1 – Sur la répartition des participants autour des tables. 
Celui-ci s’était organisé après tirage au sort.  Le but étant d’éviter des regroupements « partisans » pouvant confisquer ou phagocyter les échanges de leur table

2 – sur l’acceptation des règles du jeu prévues ce soir-là :
seuls trois contestataires se sont exprimés au départ pour regretter que les sujets soient limités.

3 – sur la constitution de la salle :
environ 10% de jeunes de moins de 30 ans, une répartition équilibrée se faisant entre des adultes confirmés de 30 à 60 ans et des séniors de plus de 60

4 – sur le travail et les échanges à chaque table :
les modérateurs désignés ont dans l’ensemble bien contrôlé les prises et temps de parole sans frustrations apparentes 
et aucune table n’a eu à faire appel aux médiateurs

5 –sur les synthèses rapportées à la salle
A l’exception de 2 rapporteurs manifestement grognons et non ralliés au consensus général  porteurs d’une parole plus personnelle que conforme au discours de leur table, j’ai été frappé par la qualité de l’expression et de l’esprit de synthèse des autres  porte-paroles.

6 – sur la participation
Elle fût assidue sans débordement excessif sinon celui d’un orateur qui avait consciencieusement rédigé un mémoire de plusieurs pages 
mais personne n’ayant manifesté une quelconque impatience il a pu le lire debout jusqu’à la dernière ligne et se rasseoir …… satisfait de lui !

Quant aux « gilets » arborant leur signe distinctif, ils n’étaient qu’une vingtaine pour la plupart bien répartis ce qui était donc loin 
de colorier l’ensemble de l’assistance, seulement quelques touches de jaune ici et là..
Sur le calme assuré de cette manifestation, notons que le département avait quand même prévu
quelques « gilets bleus » discrets mais néanmoins équipés en pros et visibles aux abords de la salle.


Quels enseignements en tirez-vous ?

La présence d'un médiateur a in fine deux raison d'être :

1 - permettre aux animateurs de chaque table de mieux faire respecter les règles du jeu définies au départ du débat c'est à dire : 
- ne pas sortir des thèmes ou sujets du jour proposés pour la réunion
- s'exprimer à son tour sans monopoliser la parole au détriment des autres participants

2 -  Bien présenter son rôle au départ de la manifestation afin que ces interventions éventuelles non seulement ne soient pas contestées par les "récalcitrants" mais bien au contraire appuyées par la grande majorité des présents qui souhaitent chacun pouvoir s'exprimer équitablement.

 

Vous êtes intéressé par la médiation ?